Lettre à tous les personnels de l’éducation nationale

, par webmestre

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, et George Pau-Langevin, ministre déléguée, chargée de la réussite éducative, s’adressent à tous les personnels de l’éducation nationale. La lettre est publiée au Bulletin officiel du mardi 26 juin 2012.

Extrait

Au moment où nous est confiée une mission qui nous honore et nous engage, nous souhaitons vous préciser l’esprit dans lequel nous voulons, sous l’autorité du Président de la République et du Premier ministre, travailler à la refondation de notre École.
Nous connaissons les difficultés auxquelles vous êtes confrontés au quotidien et le poids de vos responsabilités. Mais nous savons aussi la force de votre dévouement, la passion et la vocation qui vous animent pour instruire, éduquer, servir une certaine idée de la France, de la République et de l’humanité. Ensemble, nous avons rendez-vous avec notre pays : parce que son histoire n’est pas n’importe laquelle, ses attentes sont grandes à l’égard de son École. Nous devons les honorer.

Le Président de la République a fixé clairement l’objectif d’une refondation républicaine de l’École et d’une refondation de la République par l’École.

Cela nous confère à tous une responsabilité, mais aussi un devoir d’action.
Il va appartenir à chacun d’entre nous de donner le meilleur de lui-même et à nous tous, ensemble, comme corps collectif, de nous rassembler et de nous dépasser.
Notre École peut renouer avec le progrès et l’espérance. Il n’y a pas de fatalité de l’échec scolaire. Tous les enfants peuvent réussir. L’École doit être au service de la promotion de tous et de l’épanouissement de chacun.
_Elle porte une idée de l’homme, mais aussi du citoyen, et une exigence de justice. Nous ne devons renoncer à aucune de ses missions ni de ses ambitions mais les tenir ensemble.
Ainsi, les réformes que nous entreprendrons et les moyens nouveaux que le Président de la République a décidé de consacrer à l’éducation nationale, dont il a fait la priorité de l’action publique pour le quinquennat, seront mis au service d’objectifs clairs et de valeurs réaffirmées et assumées. Ensemble, nous devons redonner le sens, rétablir le respect, et reconstruire un idéal et, ensemble, nous devons réussir à faire partager cet idéal comme un bien commun et un bien précieux.

Pour engager la refondation et inscrire notre action dans la durée qui lui sera nécessaire, nous organiserons, au cours des prochaines semaines, conformément aux engagements du Président de la République, une vaste concertation. Elle conduira à l’élaboration d’un projet de loi portant refondation de l’École qui sera présenté au Parlement à l’automne.
Un nouveau contrat entre la Nation et son École sera passé, qui nous permettra de faire entrer la République dans sa modernité et de tenir à nouveau la promesse républicaine.
Nous connaissons les enjeux pour l’avenir de l’École : l’amélioration des acquis scolaires, l’égalité plus grande dans la réussite des élèves, la réduction des sorties sans qualification, l’insertion professionnelle de tous.

La réussite des élèves repose sur la confiance et le respect que la Nation accorde à celles et ceux qui servent l’éducation nationale, quels que soient leur niveau de responsabilité et leur mission. Nous voulons restaurer un dialogue où chacun, personnel d’enseignement, personnel d’éducation et d’orientation, personnel administratif et technique, personnel du service social et de santé, personnel d’inspection et de direction, puisse contribuer à cette ambition. La refondation de l’École de la République repose aussi sur une information partagée, un jugement éclairé et l’idée que l’École appartient à toute la Nation. C’est pourquoi nous avons décidé de rendre publics les rapports des inspections générales qui n’avaient pas été diffusés depuis plusieurs années.

L’éducation nécessite une vision d’ensemble qui s’appuie sur une conception de l’homme et de la République.
L’École de la République est une École de l’exigence et de l’ambition qui doit permettre à chaque élève de trouver et de prendre le chemin de sa réussite. C’est un lieu d’enseignement laïque, d’émancipation et d’intégration de tous les enfants. C’est notre maison commune, vecteur de promotion et de justice sociale, lieu de transmission des valeurs de la République, des valeurs fortes que l’on doit enseigner, réfléchir, discuter, pratiquer. Ensemble, il nous appartient de donner à notre École l’élan nouveau qui apportera à la jeunesse les raisons d’espérer et de participer pleinement à son destin. Nous devons tous nous mobiliser pour l’accomplissement au quotidien de cet idéal pour notre pays. Nous savons pouvoir compter sur vous dans un esprit d’unité, de confiance et d’action, dans l’intérêt des élèves et dans celui de la Nation, et nous vous en remercions chaleureusement.

Dans l’attente de la refondation de notre École, et sans remettre en cause les travaux préparatoires déjà effectués, il est important que nous vous précisions dès maintenant les mesures de la prochaine rentrée qui s’inscrivent dans une démarche différente de celle qui avait conduit à écrire la précédente circulaire de rentrée. L’espérance et le changement doivent déjà se tracer un chemin et commencer, sans plus attendre, à faire entendre leurs voix. Notre volonté est d’abord, par ces mesures, de renouer la confiance qui a tant fait défaut ces dernières années.

Le sommaire

  1. L’école primaire
  2. Les évaluations
  3. Le socle commun de connaissances et de compétences
  4. Le collège unique
  5. La réforme du lycée
  6. La voie professionnelle
  7. L’enseignement des langues
  8. Le sport scolaire
  9. La scolarisation des élèves en situation de handicap
  10. La lutte contre le décrochage scolaire
  11. L’éducation prioritaire
  12. La carte scolaire
  13. La sérénité et la sécurité dans les établissements
  14. L’autorité
  15. L’évaluation des personnels
  16. La formation initiale et continue des maîtres

Lire cette lettre en intégralité

Voir en ligne : Lettre à tous les personnels de l’éducation nationale

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)