Portail langues de l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Carrefour pédagogique > L’entraînement à la compréhension de l’oral et la capture du son

L’entraînement à la compréhension de l’oral et la capture du son

vendredi 23 mars 2007, par José Paradas

 Plan de cet article :

1- La compréhension de l’oral et le CECRL.

  • Les différents types de textes oraux.
  • Les descripteurs du CECRL (niveaux à atteindre…)

2 - Les documents sonores et leur utilisation en classe

  • Quels types de document utiliser en classe ?
  • Quels types d’activités proposer à nos élèves ?

3 - La capture du son.

  • Diaporama à télécharger

4 - A lire aussi ...


 1 – La compréhension de l’oral

La compréhension de l’oral est une des cinq activités langagières telles que définies par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (C.E.C.R.L.)

Les différents types de textes oraux

La plupart des situations impliquant une activité de compréhension de la langue orale sont regroupées dans la liste ci-dessous :

A - Message exprimé de vive voix

  • Ecoute d’une conversation entre locuteurs natifs
  • Conversation à laquelle on participe
  • Ecoute d’un monologue

B - Message transmis à travers un artefact

  • Téléphone, vidéoconférence
  • Mégaphone (gare, aéroport...)
  • Radio
  • CD, cassette, fichier audio (son sans image)
  • Télévision, VHS, cinéma, DVD (son + image)

Les descripteurs du CECRL

Pour chacune des activités langagières, le CECRL définit et décrit des niveaux communs de référence. Voyons quels niveaux sont censés atteindre nos élèves en ce qui concerne la compréhension de l’oral :

A – Au collège :

B – Au lycée :

A quoi correspondent ces niveaux ?

Voici les descripteurs pour ce qui concerne la compréhension de l’oral :

 2 - Les documents sonores et leur utilisation en classe.

Les documents audio(visuels) que nous pouvons proposer à nos élèves sont principalement les suivants :

  • Déclarations publiques.
  • Discours, conférences, présentations…
  • Conversations entre locuteurs natifs (spontanées ou enregistrées pour l’occasion).
  • Conversations et messages téléphoniques.
  • Messages émis au moyen de mégaphones.
  • Programmes de radio ou de télévision.
  • Tous types de spectacles : récital, pièce de théâtre, chanson, show humoristique, comédie musicale…
  • Films.

La compréhension de l’oral n’est pas un but en soi, il n’y a pas de compréhension sans expression (et vice versa). Il ne s’agit pas de proposer ce type d’activités à nos élèves uniquement pour les entraîner à cet exercice, mais pour leur permettre de progresser en langue et de s’exprimer.

A partir des documents sonores que nous aurons choisis, quels types d’activités proposer ?

Pour l’entraînement à l’audition correcte :

  • Perception et discrimination de sons et mots isolés.
  • Discrimination de phonèmes proches.
  • Adaptation à des prononciations ou des accents variés

Pour reconnaître les composantes linguistiques du message :

  • Déduction de lexique inconnu à l’aide du contexte.
  • Reconnaître les mots-charnière...

Pour la compréhension du message :

  • Retrouver l’essentiel du message en distinguant le principal du secondaire.
  • Reconnaître différentes intonations.
  • Identifier l’ironie, l’humour, etc.

Pour l’interprétation du message :

  • Choisir l’information pertinente permettant de réaliser une tâche.
  • Compléter par le contenu du message une information provenant d’une autre source.

En résumé :

De façon générale et suivant les cas, le professeur attend de l’élève qu’il écoute un document pour pouvoir :

  • En extraire une information spécifique
  • En comprendre l’idée générale
  • Le comprendre dans le détail
  • Réorganiser l’information.
  • Déduire et acquérir du lexique .
  • Commenter , évaluer le message.
  • Exprimer des opinions ou des sentiments à propos du message. Ou pour son propre plaisir (élèves de niveau supérieur)

 3 – Capturer du son.

Nous vous proposons ci-dessous un diaporama qui indique comment capturer des textes oraux sous forme de fichiers informatiques pour leur exploitation en classe (ou, en dehors de la classe, par nos élèves). L’avantage du diaporama est qu’il permet de visualiser, étape par étape, les captures d’écran correspondant aux différentes manipulations à réaliser. Et comme une image vaut parfois mieux qu’un long discours…

Une fois ces documents sonores enregistrés sur notre ordinateur, que pouvons-nous en faire ?

  • Créer un CD audio pour l’utiliser en classe
  • Le distribuer aux élèves afin qu’ils réalisent un travail à la maison (lecteur MP3)
  • L’utiliser en salle multimédia (écoute à l’aide d’un ordinateur)
  • L’intégrer dans un document multimédia
PowerPoint - 1 Mo
Télécharger le diaporama
PowerPoint 1Mo

 4 - A lire aussi ...

- « Entraîner, évaluer la compréhension orale » , un dossier élaboré par le groupe de formateurs d’allemand et qui comporte 14 séquences ou expérimentations transférables à toute langue.
Vers l’article
- Regards croisés sur la baladodiffusion...
- Baladodiffusion : compte rendu d’expérience au collège
- Guide pratique de la baladodiffusion : langues vivantes
- Baladodiffusion au collège de Sèvres
- Bilan d’une utilisation d’iPods en espagnol



Audio Lingua   ÉduSCOL   LV — Éduscol Numérique
Portail langues de l'académie de Versailles
Responsable éditorial : M. le recteur Pierre-Yves Duwoye - Responsable de la rédaction : Mme Catherine Torres, IA-IPR
Webmestre : Katrin Goldmann